Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

JUSTINTERESTING

Cinema, Théâtre, Spectacles mais aussi vie quotidienne.... à partir du moment où c'est ..."Justinteresting".

VIVIEN LEIGH - CAROLINE SILHOL - COMEDIE DES CHAMPS ELYSEES

VivienLeigh 100x150 JpegLa pièce s’appelle « La dernière conférence de presse de Vivien Leigh ». Ce nom d’actrice est pratiquement inconnu des jeunes générations (j’en ai fait le test). Vivien Leigh, c’était la fameuse Scarlett O’hara dans « Autant en emporte le vent » produit par David O.Selznick. Le film sortit en salle en France en 1950 (un bail…), onze ans après sa sortie mondiale.

« Scarlett O’hara » (dans la vie Vivien Leigh) est cette magnifique jeune femme aux yeux verts et à la merveilleuse silhouette qui se bat tout au long du film contre l’adversité, supporte les pires affres de la guerre de sécession, aime un homme qui en épouse une autre, épouse un homme qu’elle n’aime pas (le célèbre Clark Gable), s’accroche à sa terre natale et y puise l’énergie nécessaire pour continuer à survivre.

J’ai vu ce film pour la première fois alors que j’étais adolescente, puis l’ai revu seule plus tard des dizaines de fois. Et chaque fois, au hasard d’un zapping, peu importait le passage où je le prenais, je ne pouvais m’empêcher de m’arrêter et de le finir.

Scarlett-Vivien Leigh devint vite pour moi un symbole de beauté, d’énergie, de ténacité et de courage. Je me gardais bien de m’arrêter sur les mauvais côtés de sa personnalité, sur ses mauvais penchants, peu m’importait. Seules sa beauté, son charme et sa pugnacité ressortaient.

Vivien Leigh mourut en 1967 à l’âge de 53 ans. Evidemment, sa vie privée m’était totalement inconnue.

J’appris le destin tragique de Vivien Leigh, à l’occasion de la promotion de la pièce «La dernière conférence de presse de Vivien Leigh » par la comédienne qui interprète le rôle, Caroline Silhol sur LCI. Je découvris alors que la jolie Scarlett-Vivien Leigh avait été très malheureuse et très malade et que sa vie de femme fut pour le moins désastreuse.
Avec beaucoup de talent sur scène, Caroline Silhol se met dans la peau de l’actrice pour raconter son parcours de femme et de comédienne. De son mariage avec Laurence Olivier, aux détails du tournage de « Autant en emporte le vent », en passant par son rôle de Blanche Dubois dans « Un tramway nommé Désir », Caroline Silhol nous fait vivre la passion amoureuse de Vivien Leigh pour son acteur de mari, sa dépression et sa tuberculose dévastatrice.  Elle met dans ce rôle toute son énergie et on retrouve dans cette interprétation très forte toute la personnalité de la Scarlett du film. En tailleur vintage blanc, elle déambule entre deux fauteuils de cuir rouge et une petite table basse sur laquelle est posé un vase garni de jolies fleurs blanches. On ne peut s’empêcher d’être captés par le récit de ce parcours difficile à la fois pour la femme et pour l’actrice de ces annees-là.

Formée au Conservatoire d’Art Dramatique, Caroline Silhol a interprété au théâtre « Conversation après un enterrement » de Yasmina Reza en 1967, « Je m’appelais Marie-Antoinette » d’Alain Decaux et d’André Castelot – mise en scène par Robert Hossein - en 1993, rôle pour lequel elle fut nominée pour le Molière de la meilleure comédienne, ou encore au cinéma en 2002  dans "l'Outremangeur" de Thierry Binisti.

Au cinéma, elle a joué dans « Vivement Dimanche » de François Truffaut, « Tenue de soirée » de Bertrand Blier ou dans « tous les matins du monde » d’Alain Corneau.

Excellente comédienne, elle incarne pendant plus d’une heure, seule sur scène,  la superbe Vivien Leigh allant jusqu’à utiliser les jurons préférés de l’actrice. Pour ceux qui ont aimé le film et qui étaient trop jeunes au cours de ces années hollywoodiennes, le parcours ainsi raconté prend une dimension humaine très intéressante.

A la Comédie des Champs-Elysées, la pièce fait relâche pour les fêtes de fin d’année, mais reprendra du 16 janvier 2010 au 1er mars 2010 (les samedis à 18h30, dimanches à 20h, lundis à 20h30). Pour les amoureux de Scarlett, et pour ceux qui ont envie d’assister à une bonne performance d’actrice, cette pièce est à ne pas manquer.

Contact mail  du blog : chantalsutton@justinresting.com 

Pour recevoir régulièrement les articles de Justinteresting, il suffit de taper votre email dans «abonnez-vous" et de valider votre inscription en confirmant dès réception du mail d’inscription.
To subscribe at this blog, just write your email in « abonnez-vous » and valid your inscription when you’ll get the mail for acceptation

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

pour m'écrire chantalsutton@justinteresting.com
Voir le profil de justinteresting sur le portail Overblog