Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

JUSTINTERESTING

Cinema, Théâtre, Spectacles mais aussi vie quotidienne.... à partir du moment où c'est ..."Justinteresting".

« PAROLE ET GUERISON » Barbara Schulz – Samuel Le Bihan

Il y a des semaines où les sujets se recoupent, probablement pas de hasard.

Le 7 novembre dernier, comme beaucoup de téléspectateurs, je regardais le reportage de Gérard Miller sur France 3  « la première séance ».

Dans ce documentaire, Carla Bruni, Marc-Olivier Fogiel, Jacques Weber, Charles Berling, Christine Orban, aux côtés de personnes du monde non-médiatique, témoignaient de leur première séance chez le psy, de leurs premières impressions, des raisons de leur psychanalyse et de la durée de celle-ci.

 

Puis dans Valeurs Actuelles de la même semaine, un article de trois pages est consacré à un coffret de 14 DVD aux éditions Montparnasse, coffret ayant pour titre « Etre psy » et présentant les interviews par le sociologue Daniel Friedmann, de 15 grands psychanalystes.

 

Enfin,  le 11 novembre, j’ai assisté à la pièce de théâtre de Christopher Hampton « PAROLE ET GUERISON », mise en scène par Didier Long, avec entre autres comédiens : Barbara Schulz, Daniel Le Bihan et Bruno Abraham-Kremer.

En 2003, j’étais déjà admirative de l’interprétation de Barbara Schulz dans « Antigone » de Anouilh, mais elle est en encore plus admirable dans « Parole et guérison ».  Elle y interprète le rôle de Sabina Spielrein, la première expérience  du docteur Jung de la « méthode Freud ».

Pour ceux qui s’intéressent au sujet, l’histoire de cette pièce de théâtre montre les balbutiements de la psychanalyse au début du siècle.

Freud, comme chacun sait, explore l’univers de l’inconscient et invente sa méthode de guérison.

Jung, brillamment interprété par Daniel Le Bihan, s’approprie la « guérison par la parole » de Freud,  sans en adopter tous les concepts et l’applique à Sabina Spielrein, une hystérique de 19 ans  qui arrive dans sa clinique fin 1904.

On suit tout au long de la pièce, l’évolution de Jung et de Freud qui passent de filiation intellectuelle à scission, qui vont  d’avis communs au départ à avis contradictoires au fur et à mesure quant à la contribution de la religion comme à celle de la sexualité dans la psychanalyse.

Les rapports « transférentiels »  père-fille  entre Sabina  Spielrein et Jung, et  fils-père  entre Jung et Freud sont joués merveilleusement  sous nos yeux dans un astucieux jeu de décors sobres et évocateurs.

 

Pour tous ceux qui s’intéressent à la question comme pour ceux qui ne connaissent pas bien les rapports entre les deux précurseurs des avancées de la psychologie humaine, et  enfin pour ceux encore qui aiment voir un jeu d’acteur fort et passionné, cette pièce qui se joue jusqu’à la fin de l’année au Théâtre Montparnasse,  est à voir impérativement.

 

 

 

Contact mail  du blog : chantalsutton@justinresting.com 

Pour recevoir régulièrement les articles de Justinteresting, il suffit de taper votre email dans «abonnez-vous" et de valider votre inscription en confirmant dès réception du mail d’inscription.
To subscribe at this blog, just write your email in « abonnez-vous » and valid your inscription when you’ll get the mail for acceptation

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

pour m'écrire chantalsutton@justinteresting.com
Voir le profil de justinteresting sur le portail Overblog