Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

JUSTINTERESTING

Cinema, Théâtre, Spectacles mais aussi vie quotidienne.... à partir du moment où c'est ..."Justinteresting".

MAHMOUD SHALABY - Une bouteille à la mer - en salle 8 février

8218_267830655441_587620441_8601772_1082847_n.jpgUn soir d'insomnie, je découvre à la télévision l'acteur Mahmood Shalaby dans "Jaffa". Je ne suis pas fan de ces films israéliens qui décrivent une situation spécifique à leur pays et dont les réalisateurs se moquent  ensuite de l'utilisation négative qui en est faite  hors d'Israël. Toutefois, j'avais trouvé que Mahmoud avait un réel talent et un physique "intéressant".

affiche-bouteille.jpgLors de la projection privée d’"Une bouteille à la mer" de Thierry Binisti en septembre dernier à Paris, Mahmoud Shalaby était  dans la salle. A nouveau conquise par son interprétation dans ce film, j’ai eu envie de mieux le connaître. J’ai découvert un garçon charmant, plein de projets, engagé et, si tout continue à bien se passer, promis à un bel avenir d’acteur.

Mahmoud parle l’anglais, l’hébreu et l’arabe. Le français, il le comprend un peu car il l’a appris en phonétique pendant les quelques mois du tournage des « Hommes Libres » qui s'est déroulé à Paris. Il est né en 1982 à Acco (St Jean d’Acre près de Haïfa dans le Nord d’Israël) au sein d'une famille nombreuse (3 filles, 4 garçons) ; il m’explique que dans son quartier toutes les religions cohabitent sans aucun problème. A 17 ans, il forme avec des amis un groupe de « hip hop » sous le nom de MWR. Son instrument préféré est la flûte égyptienne. Son autre passion est la lecture. Il dévore les bouquins en anglais, en arabe, en hébreu.

Quand le groupe musical se sépare, il essaie d’ouvrir un café à Acco, mais  se rend vite compte que ce n’est pas sa vocation. C’est là que la réalisatrice de "Jaffa" (sorti en salle en 2009)., Keren Yedaya, lui confie son premier rôle. Il n’a jamais suivi de cours de comédie, mais il a mis dans ce rôle, toutes ses tripes, toutes ses convictions.

En 2010, Valérie Zenatti et Thierry Binisti le choisissent pour incarner le correspondant palestinien d’une adolescente israélienne jouée par Agathe Bonitzer. Là encore, Mahmood joue juste et son interprétation est un sans-faute.  

 

Mahmoud Shalaby a également joué dans « Les hommes libres » (cf. article du blog en date du 27 septembre 2011) où il incarne Salim Hallali, un chanteur juif protégé par le recteur de la mosquée de Paris pendant la dernière guerre mondiale.

 

L’acteur dit aujourd’hui avoir fait le tour de ce type de rôles. Il aimerait tourner des sujets plus légers, moins engagés. Il était convaincu que le cinéma lui permettrait de faire passer des messages de paix et de coexistence et estime avoir fait ce qu’il pouvait. Il pense maintenant pouvoir passer à un autre registre. Le pari n'est pas encore gagné puisque vous le verrez en mars prochain dans "Le fils de l'autre", film de Lorraine Levy où il joue à nouveau le même type de personnages .

Il est temps pour lui, en effet, d'incarner des rôles différents, c’est le mieux que nous puissions lui souhaiter pour sa carrière qui ne fait que commencer. 

 

 

--------

Retrouvez les articles de Justinteresting sur la page Facebook: Justinteresting.com

banJustV2

 

 

 

 

 

Contact mail du blog :
chantalsutton@justinteresting.com

Pour recevoir régulièrement les articles de Justinteresting, il suffit de taper votre email dans «abonnez-vous" et de valider votre inscription en confirmant dès réception du mail d’inscription.
To subscribe to this blog, just write your email in « abonnez-vous » and valid your inscription when you’ll get the mail for acceptation

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

pour m'écrire chantalsutton@justinteresting.com
Voir le profil de justinteresting sur le portail Overblog