Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

JUSTINTERESTING

Cinema, Théâtre, Spectacles mais aussi vie quotidienne.... à partir du moment où c'est ..."Justinteresting".

"Le Monde" – Pr Gherardi – vaccins – adjuvant à base d’aluminium.

P1000819.jpg

Si vous vous plaignez de douleurs musculaires et articulaires intenses, de fatigue ou même d’épuisement sans qu’aucun diagnostic n’ait pu être posé par les nombreux médecins que vous avez consultés, cette découverte du Pr Gherardi pourrait être une nouvelle piste à explorer.

Chef du service d’histologie de l’hôpital Henri Mondor de Créteil (Val de Marne) et chercheur à l’Inserm, le Pr Romain Gherardi a découvert en 1999 une « maladie » qui concernerait un millier de personnes diagnostiquées en France. Appelée « myofasciite à macrophages », il s’agirait de résidus de l’aluminium utilisés comme adjuvant dans les vaccins.

 

Interrogé par Justinteresting, le Pr Gherardi explique : « Normalement, l’organisme devrait évacuer la totalité de cet adjuvant d’aluminium mais il arrive qu’il en reste bloqué dans le muscle juste à l’endroit où l’on a été piqué. En pratiquant une légère biopsie directement sur la cicatrice laissée par le vaccin, on peut déterminer s’il reste encore de l’aluminium et si l’organisme a pu en être intoxiqué sur le long terme et déclencher ainsi douleurs et épuisement physique». Le diagnostic peut être pratiqué sur des injections antérieures faites entre 2 et 12 ans avant la biopsie.

 

Lorsque les malades présentent ce type de symptômes, ils sont souvent traités soit pour fibromyalgie, soit pour dépression sans pour autant soulager le malade très longtemps. Les travaux du Pr Ghérardi pourraient peut-être apporter une explication intéressante et un diagnostic nouveau.

 

Evidemment le bénéfice des vaccins est indiscutable et il n’est absolument pas question de remettre en cause les vaccinations, mais le Pr Authier, qui travaille dans l’équipe de Pr Ghérardi, explique dans l’article du Monde qu’il existerait d’autres adjuvants possibles pour remplacer l’hydroxyde d’aluminium comme par exemple le phosphate de calcium.

 

Les travaux sont bien avancés, mais les recherches sont aujourd’hui freinées par un manque de financement. Une seule fondation (américaine) exclusivement consacrée à la recherche sur la sécurité vaccinale soutient ce programme… en attendant l’intérêt d’autres mécènes français ou internationaux.

 

 

 

Legende Photo : article du quotidien Le Monde en date du Mercredi 11 mai 2011 " La vie de galère des malades de l'aluminium."

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

pour m'écrire chantalsutton@justinteresting.com
Voir le profil de justinteresting sur le portail Overblog