Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

JUSTINTERESTING

Cinema, Théâtre, Spectacles mais aussi vie quotidienne.... à partir du moment où c'est ..."Justinteresting".

HIGH TECH ISRAEL : EDOUARD CUKIERMAN fait le point

Qu’Israël soit connu pour sa Silicon Valley et ses dynamiques entreprises High Tech n’étonnera personne, mais qu’un banquier d’affaires vienne à Paris pour faire un bilan de ce secteur d’activité est plus rare. Edouard Cukierman, Président de la Banque d’Investissement Cukierman & Co, était l’invité du network Connec’sion à Paris à la mi-juin.

 

ed03.jpgFondateur et Managing Partner du Fonds d’Investissement Catalyst Fund, Edouard Cukierman repère, investit, fusionne, vend, achète ou introduit en bourse des entreprises en Israël, en Europe et dans le monde.

 

J : Quels sont les points forts de la High Tech israélienne :

 

Edouard Cukierman : Israël a le taux d’ingénieurs le plus élevé du monde. Les investissements des Israéliens dans le «early stage » (entreprises créées depuis moins de 3 ans) est de 65% quand il est seulement de 22% en Europe. On va dire plus simplement que les Israéliens sont moins « allergiques au risque» qu’en Europe.

 

J. Quel est le poids de ce secteur d’activité sur l’économie Israélienne ?

 

Edouard Cukierman : Tout d’abord et surtout grâce aux entreprises de ce secteur, Israël a plutôt mieux résisté à la crise économique que les autres pays. Ajoutons qu’en 2009, les exportations israéliennes étaient concentrées à 51 % sur la High Tech.

 

J : Et qu’en est-il d’Israël et de l’Europe en matière de débouchés économiques :

 

Edouard Cukierman : Le marché européen est plus propice aux introductions en bourse malgré la crise que le marché américain (ndlr : enfin une nouvelle positive sur l’Europe).  De très nombreuses entreprises européennes rachètent des PME Israéliennes pour bénéficier de leur expertise en matière de Recherche et Développement et commencent à voir le marché israélien autrement que comme un simple « canal de distribution ». 

cukierman 14

 

J : De quels Européens parlez-vous ?

 

Edouard Cukierman : Les Allemands sont les plus actifs sur le marché Israélien, comme par exemple Siemens qui a récemment racheté la société Israélienne Solel.

 

J : et dans l’autre sens, qu’en est-il ?

 

Edouard Cukierman : Les sociétés israéliennes sont aussi très actives en Europe comme Teva, leader mondial du médicament générique qui a racheté récemment Ratiopharm. Il faut préciser que nombre d’Européens (en particulier Francophones) se sont installés dans le pays, ce qui facilite grandement les relations commerciales et la compréhension des intervenants.

 

 

Pour conclure, Edouard Cukierman a présenté au public de professionnels du réseau Connec’sion trois entreprises israéliennes du portefeuille de venture-capital de Catalyst Fund qui devraient intéresser de nombreux acquéreurs en Europe.

 

Daniel Rouach, professeur associé à l’ESCP Europe, a ensuite exposé une courte et intéressante analyse du « modèle » israélien en matière de High Tech. L’explication principale qu’il tire d’une étude menée sur 700 Silicon Valley du monde est l’importance de la « disruption » dans ce pays. Cette rupture des schémas traditionnels et l’adaptabilité naturelle des entrepreneurs israéliens seraient à la base de la réussite du secteur High Tech.

 

Pour en savoir plus, il faudra attendre le livre de Daniel Rouach et d’Edouard Cukierman à paraître à l’automne.

 

 

Contact mail  du blog :
chantalsutton@justinresting.com 

Pour recevoir régulièrement les articles de Justinteresting, il suffit de taper votre email dans «abonnez-vous" et de valider votre inscription en confirmant dès réception du mail d’inscription.
To subscribe to this blog, just write your email in « abonnez-vous » and valid your inscription when you’ll get the mail for acceptation.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

pour m'écrire chantalsutton@justinteresting.com
Voir le profil de justinteresting sur le portail Overblog