Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

JUSTINTERESTING

Cinema, Théâtre, Spectacles mais aussi vie quotidienne.... à partir du moment où c'est ..."Justinteresting".

Christophe BIGOT : "Les Franco-Israéliens sont très motivés pour ces élections»

AMBASSADEUR---300-dpi---Mod.JPGLors de mon passage en Israël, Christophe Bigot répondait à son troisième «chat» avec les internautes sur Facebook.

 

Le matin même de notre rendez-vous, il était interviewé sur RCJ (Christophe Bigot était l’invité, mercredi 16 novembre, de la radio RCJ, à 12h30 - http://www.ambafrance-il.org/RCJ-Interview-de-l-ambassadeur.html. )

 

 

Interview CHRISTOPHE BIGOT, Ambassadeur de France en Israël – novembre 2011

 

Justinteresting : «J’ai rencontré hier la nouvelle équipe du Consulat de Tel Aviv qui prépare activement les prochaines élections. J’aimerais que nous parlions des Législatives des Français de l’étranger pour la 8ème circonscription dont Israël fait partie ».

 

Christophe BIGOT : «Au jour d' aujourd’hui (16 novembre 2011), il y a 45 583 inscrits sur les listes électorales dans mon périmètre d’action, dont 35 713 pour Tel Aviv et sa région et 9870 pour Haïfa et sa région. Mais les chiffres évoluent tous les jours. Des courriers sont envoyés aux titulaires de la carte consulaire pour leur expliquer  qu'ils pourront voter de 4 façons différentes: en personne dans un bureau de vote , par procuration, par internet ou par correspondance. Les inscriptions et les choix sur ces différentes modalités de vote devront être enregistrés par nos services consulaires avant le 30 décembre 2011. Douze bureaux de vote seront installés dans le pays : 4 à Tel Aviv, 2 à Haïfa, 2 à Ashdod, 2 à Natanya, 1 à Eilat et 1 à Beersheva. Les Franco-Israéliens sont très motivés pour ces élections

 

J : «Vous ne me parlez pas de Jérusalem ? »

Christophe Bigot : «Le dernier chiffre porté à ma connaissance est 13 500 électeurs inscrits et le nombre de bureaux de vote serait de 3 à Jérusalem et 1 à Ramallah. Mais le Consulat de Jérusalem  est compétent pour cette circoncription et je préfère que vous vérifiiez ces données directement auprès d’eux. »

 

 J : «Comment trouvez-vous cette campagne pour les Législatives ? »

Christophe Bigot : «Je ne me prononcerai sur aucun candidat. Je les connais tous et certains sont même des amis. En revanche, je crois savoir qu’il y en aura d’autres. Au moins 1 autre, si ce n’est 2».

 

J : «Ces nouveaux venus dans la course ont peut-être intérêt à se déclarer rapidement car les candidats officiels ne ménagent pas leurs efforts pour convaincre dans le pays.

Christophe Bigot : «En effet. Mais ce qui compte pour mes équipes et moi-même, c’est que ces élections se passent bien et qu’il y ait le plus  grand nombre d'électeurs qui se rendent aux urnes. Un nouveau Consul vient d’arriver, Patrice Matton. Damien Laban,  son adjoint et Anne-Claude Damiron, responsable de l’administration des Français,  qui ont également rejoint le Consulat depuis peu , sont très actifs pour répondre aux questions  que se posent les citoyens français qui désirent voter . Nous communiquerons le nombre définitif d’ inscrits sur les listes électorales au début janvier pour la zone Tel-Aviv/Haïfa qui dépend de l’Ambassade ».

 

J : «Et pour Jérusalem ? »

Christophe Bigot : «Je pense qu’ils diffuseront les chiffres également pour ce qui les concerne. »

 

J : «Vous avez probablement entendu parler de la réaction d’habitants de Jérusalem ou des villes avoisinantes qui ne font plus refaire leur passeport. S’agit-il de rumeurs ou de faits avérés ?

Christophe Bigot : «Comme vous, j'ai lu et entendu certaines choses mais je pense qu'il serait utile de vérifier les faits auprès d'eux".

 

J : «La culture française est à l’honneur en Israël. Il ne se passe pas une semaine sans qu’il y ait un événement culturel dans le pays. Les Franco-Israéliens sont avides de spectacles en Français. Vous êtes personnellement très engagé sur ce domaine ».

 

Christophe Bigot : «En effet, la semaine dernière, l’Institut Français, en collaboration avec Ubifrance, a organisé à Tel Aviv, le France Israël Music Forum. Ce furent 3 jours de rencontres, de découvertes musicales et de réflexions prospectives pour permettre aux professionnels de la musique en France de découvrir le foisonnement et la diversité de la scène musicale israélienne. L’Invité d’honneur était Patrick Zelnik, PDG du label de musique français Naïve et Président de la Gaité Lyrique depuis 2008. C’était un forum réservé aux professionnels de la musique et les rendez-vous BtoB ont été constructifs et j’espère qu’ils aboutiront à une meilleure connaissance de la musique israélienne et française à travers le monde.»

 

J : «Après toutes ces années passées en Israël (C.Bigot a été Premier Conseiller, adjoint de l’Ambassadeur à Tel-Aviv de 2004-2007 puis en 2009, il a été nommé Ambassadeur de France en Israël), avez-vous eu le temps (ou l’envie) d’apprendre l’Hébreu ? »

 

Christophe Bigot : «J’ai essayé. Je dois avoir le niveau d’un enfant de CP en hébreu. Je lis même parfois la «Paracha*» de la semaine (traduite dans le journal, je précise) pour essayer de mieux comprendre le côté spirituel de ce peuple. (C.Bigot prend le livre placé sur la table basse devant lui et essaie d’en déchiffrer le titre en hébreu). C’est le livre de Gilad Shalit ; Noam et Aviva, ses parents, me l’ont offert et j’y tiens beaucoup ».

 

J : «Vous avez des nouvelles de Gilad ? »

Christophe Bigot : « J’en prends régulièrement. Vous savez que je suis allé le voir chez lui juste après sa libération. Que dire sur Gilad ? Physiquement, il reprend des forces. Moralement, il est tenace et déterminé ce qui lui a permis sûrement de traverser tant bien que mal ses 5 années ½ de captivité. Mais bien sûr, il va falloir qu’il traverse le traumatisme qu’il a vécu et qu’il surmonte les difficultés émotionnelles qui en résultent. Y parviendra-t-il ? Je l’espère sincèrement ».

 

J : «Si vous étiez nommé ailleurs (ce qui arrivera probablement un jour), que retiendrez-vous de ce pays ? ».

Christophe Bigot : «D’abord, je vais le regretter. Au bout de tant d’années, j’y ai tissé des liens très forts et j’y ai de nombreux amis. Ici les relations sont si fortes que parfois elles peuvent même être ressenties comme brutales, mais elles font  généralement  avancer . Je retiendrai Gilad et sa famille qui m’ont marqué profondément. Je regretterai probablement aussi ce bouillonnement intellectuel . Un bouillonnement qui peut paraître parfois excessif mais qui est un bouillonnement de vie. J’ai encore beaucoup de choses à comprendre et à apprendre ici. Je vous ai dit que je lisais la Paracha de temps en temps, c’est pour mieux appréhender la façon de penser des habitants : «le commentaire du commentaire du commentaire». Je lis actuellement un livre très fort, Le Livre des Justes de Lucien Lazare et je ne peux m’empêcher de penser à tous ces Justes Français qui ont sauvé des vies juives au péril de la leur et parfois de celle de leur famille. Je suis très touché par la Shoah. Ce pays marque profondément tous ceux qui y vivent et je fais partie de ceux-là ».


*Paracha est l'unité traditionnelle de division du texte de la Bible hébraïque

 

** Dans l'article ci-après du site www.lepetitjournal.com

http://www.lepetitjournal.com/legislatives-2012/elections-circonscriptions/90530-8eme-circonscription-europe-du-sud.html?fb_comment_id=fbc_10150494703446800_21471259_10150496665186800

on découvre la présence d'un nouveau candidat Pierre Jestin pour EELV.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------    

Réponse officielle  le 30 novembre 2011 du Consulat de Jérusalem à mes différentes questions. Ci-dessous leur réponse "in extenso".

 

"1 - sur l'organisation des élections des députés des Français établis hors de France en 2012 : le Consulat Général de France à Jérusalem prévoit d'ouvrir 4 bureaux de vote pour les électeurs relevant de sa circonscription (à savoir Jérusalem et Territoires palestiniens) : 3 bureaux seront ouverts à Jérusalem et 1 bureau à Ramallah. Nous n'avons pas prévu d'ouvrir de bureau à Gaza, les électeurs qui y sont domiciliés relèveront du bureau de Ramallah. L'ensemble des électeurs auront par ailleurs la possibilité de voter, comme dans l'ensemble des circonscriptions, soit par correspondance, soit par procuration, soit par voie électronique. A ce jour, la liste électorale consulaire du Consulat général de Jérusalem compte 13500 inscrits, dont une quarantaine domiciliés à Gaza.

 

2 - sur les documents d'identité et de voyage français, la rubrique du lieu de naissance ne mentionne jamais le pays de naissance, quel que soit le pays où le demandeur est né, seule la ville est mentionnée. S'agissant du lieu de résidence, pour les personnes relevant de la circonscription du Consulat général de France à Jérusalem, on n'indique de la même manière aucun pays de résidence mais seulement la ville (pour répondre à la question précise que vous souleviez par téléphone, le passeport d'un demandeur résidant à Maale Adumim portera donc la seule mention "Maale Adumim")."

 

-----------------------

 

 

Pour toute réaction à cet article : contact du mail :
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

pour m'écrire chantalsutton@justinteresting.com
Voir le profil de justinteresting sur le portail Overblog