Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

JUSTINTERESTING

Cinema, Théâtre, Spectacles mais aussi vie quotidienne.... à partir du moment où c'est ..."Justinteresting".

AMERICAN BLUFF – Christian BALE – Bradley COOPER

american-bluff-affiche.png
Synopsis : « Entre fiction et réalité, AMERICAN BLUFF nous plonge dans l’univers de l’un des plus extraordinaires scandales qui ait secoué l’Amérique dans la fin des années 70.  Un escroc particulièrement brillant, Irving Rosenfeld, et sa belle complice, Sydney Prosser, se retrouvent obligés par un agent du FBI, Richie DiMaso, de nager dans les eaux troubles de la mafia et du pouvoir pour piéger un homme politique corrompu, Carmine Polito…. »  
4 prix et 28 nominations pour ce film-là !... Ça laisse pantois. Pendant 2h18, vous serez (si vous décidez d’aller voir AMERICAN BLUFF) entraînés dans une série de bluff, d’arnaques, de situations grotesques sans grand intérêt. Pourtant, David O’Russell aurait pu en faire un film plus sérieux puisqu’une part du scénario s’inspire de faits réels. Le résultat est plutôt plat en dépit de performances d’acteurs excellentes : Christian Bale (méconnaissable), Bradley Cooper et Amy Adams parfaits. Dommage, quel gâchis. AMERICAN BLUFF est un film américain fait pour plaire aux Américains. Le seul point positif pour moi (mais il ne peut être que personnel) c’est d’avoir fait remonter du fond de ma mémoire mes séjours à Atlantic City justement ces années-là juste avant la construction des casinos. Comme vous le voyez, ce flash-back ne peut être que personnel et ceux qui ne se sont jamais promenés sur le Boardwalk de cette petite ville balnéaire quand il n’y avait que des boutiques de souvenirs et des fast-food, ni après quand cette ville est devenue la «Las Vegas de l’Est des Etats-Unis » ne vont pas trouver grand intérêt à ce film.
 
La bande-annonce quand même….
 
 
 
 
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

pour m'écrire chantalsutton@justinteresting.com
Voir le profil de justinteresting sur le portail Overblog