Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

JUSTINTERESTING

Cinema, Théâtre, Spectacles mais aussi vie quotidienne.... à partir du moment où c'est ..."Justinteresting".

IL Y A LONGTEMPS QUE JE T’AIME ….. en salle ce mercredi.


C’est à l’occasion d’un diner improvisé que j’ai fait la connaissance d’Elsa Zylberstein. Jeune femme sensible, elle se livre peu. Pourtant, nous nous sommes vite trouvées dès que nous avons parlé « cinéma ». Elle devait partir à Berlin présenter un film auquel elle croyait beaucoup et fit en sorte que je le voie en avant-première pour lui donner mon sentiment.

Je dois dire que je suis sortie de ce film très impressionnée par la prestation des deux actrices : Kristin Scott-Thomas et Elsa Zylberstein. Quand on parle de film « fort », celui-là en est bien un.



undefined
Le réalisateur Philippe Claudel est l’écrivain des « âmes grises » (Renaudot 2003) et du « Rapport de Brodeck » (Goncourt des Lycéens 2007). Frustré de ne pas avoir porté au cinéma lui-même l’un de ses romans précédents, il décide d’écrire et mettre en scène « IL Y A LONGTEMPS QUE JE T’AIME ». Et franchement, il a bien fait.
Ce perfectionniste (au sens positif du terme) a mis en place tous les détails, tous les silences, a choisi tous les acteurs (il avait écrit le rôle tenu par Elsa Zylberstein dès le départ en pensant à elle), a trouvé le chanteur (Jean-Louis Aubert) qui a composé la musique (et elle apporte beaucoup dans le film), a sélectionné les vêtements portés par les acteurs, a repéré tous les lieux de tournage…. Et cette accumulation de détails en plus de la performance des acteurs font de ce film une véritable réussite.
 
 
Le « pitch » : c’est l’histoire de deux sœurs qui se retrouvent après 15 ans. L’ainée, Kristin Scott-Thomas, sort de prison et est accueillie dans son pavillon familial par sa sœur cadette, Elsa Zylberstein, mariée et mère de deux petites filles asiatiques adoptées (ce détail a de l’importance pour l’histoire). Petit à petit, elles se retrouvent.

 
Kristin Scott-Thomas est complètement hermétique à sa sortie de prison au début du film.  
Elsa va doucement l’aider à s’intégrer dans la vie et sortir de son enfermement moral qui prolongeait son enfermement physique.  
Les deux actrices bizarrement ont une ressemblance au niveau des traits du visage, on les croirait vraiment sœurs dans la vie. C’est d’ailleurs ce qu’a constaté elle-même samedi soir avec un certain étonnement Kristin Scott-Thomas, dans l’émission de Laurent Ruquier « on n’est pas couché » sur France 2).
 
J’ai lu les quelques interviews parues sur le film cette semaine et j’ai entendu K.Scott-Thomas parler du film. Je constate que personne ne dévoile le « nœud de l’histoire », celui qui fait que les dix dernières minutes du film sont si fortes et déclenchent une émotion si intense. Je ne le ferai pas non plus, ce qui vous conduira à aller le découvrir vous-même en salle à partir du mercredi 19 mars.
Je vous dirai simplement que j’ai bien regretté de n’avoir jamais sur moi ce que toutes les femmes ont normalement dans leur sac : un paquet de kleenex qui m’aurait été bien utile ce jour-là. A cette projection presse, j’ai été la seule à sortir en larmes et je me suis sentie un peu ridicule par mon « hypersensibilité ». Depuis, pourtant, les bandes-annonces qui passent au cinéma en ce moment et ceux du site « Allociné »montrent que beaucoup de spectateurs ont eu la même réaction que moi. Me voilà donc rassurée.
 
J’aimerais conclure ce blog par une phrase de Philippe Claudel (toujours lui) le réalisateur : « J’ai fait… ce que je voulais faire : raconter une histoire forte et sensible, avec une mise en scène pensée, rigoureuse, et sobre, qui n’ennuie pas le spectateur tout en le faisant réfléchir. Une histoire grave avec des respirations quotidiennes, optimiste, malgré son point de départ tragique, une histoire sincère, de vie, qui conduit les personnages principaux vers la lumière, la renaissance, l’amour, la compréhension. J’espère que ce film aidera les gens qui le verront à se rapprocher des autres, à les accepter tels qu’ils sont, sans les juger, à les aider quand ils en ont le plus besoin, c’est-à-dire toujours. J’espère que c’est un film d’amour, empreint d’humanité, et dont l’émotion durera longtemps dans le cœur du spectateur quand il quittera la vie des mes personnages pour revenir dans la sienne ».
 
Monsieur Claudel, n’en doutez pas… vous avez réussi. Et votre film ne pourra laisser personne indifférent.
 
 
Pour information : toutes les bandes-annonces et témoignages sur le film sont sur www.allociné.com et sur mon profil Facebook pour les « friends »
 

Chantal Sutton pour Justinteresting
Contact mail du blog Justinteresting  :eretzperso@yahoo.fr
Pour recevoir régulièrement les nouveaux articles du blog, il suffit de taper votre email dans la rubrique « s’inscrire à la newsletter » et de valider votre inscription en confirmant dès réception du mail d’inscription.
 














Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

pour m'écrire chantalsutton@justinteresting.com
Voir le profil de justinteresting sur le portail Overblog