Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

JUSTINTERESTING

Cinema, Théâtre, Spectacles mais aussi vie quotidienne.... à partir du moment où c'est ..."Justinteresting".

Christophe BARBIER….. Journaliste et comédien.

C’est par une invitation Facebook que j’ai découvert que le Directeur de la Rédaction de l’Express et éditorialiste-animateur de LCI, Christophe BARBIER (41 ans) se transforme en acteur du 4 au 16 mars au Théâtre Michel.

AFFICHE-LA-MAIN-PASSE.jpg
« La main passe »…. de Georges Feydeau mise en scène par Mitch Hooper nous est offerte  dans une version moderne et rythmée. Cent ans après sa création, l’histoire n’a pas pris une ride.  On la croirait écrite hier. En fait, rien n’a changé. Les histoires d’amour sont les mêmes qu’autrefois. Amant, « maîtresse » (c’est fou ce que ce mot a mal vieilli), mari trompé et femme blessée sont tous, toujours et encore, à la recherche du véritable amour. Thème toujours d’actualité aujourd’hui pour beaucoup d’entre nous.
 
Christophe y joue le rôle du mari trompé qui s’accommode assez bien de la situation, oblige l’amant à divorcer et à épouser celle dont il vient de salir l’honneur. L’ex-mari finit même par devenir le conseiller du couple.
L’actrice principale Anthéa Sogno (qui me semble-t-il dirige la troupe) y met également tout son cœur. Elle y croit et ça se voit. Et puis sa fameuse citation : « Si les maris pouvaient laisser leurs femmes avoir un ou deux amants pour leur permettre de comparer, il y  aurait beaucoup plus de femmes fidèles » est une de celles qui ne peut s’oublier et qui fait bien rire la salle.
L’amant, joué par un acteur au look  « bruelien » que toutes les femmes de la salle « mangeaient des yeux », se met à regretter sa première femme et finit par retourner avec elle.
 
Tous les acteurs de cette troupe jouent « vrai », entrent totalement dans leurs personnages et nous font beaucoup rire… un rire léger qui rend heureux.
Ils se donnent tous à fond (jusqu’au maçon qui joue pourtant un tout petit rôle, mais qui le joue bien)  et Christophe n’est pas en reste. Il n’est pourtant là que pour quelques représentations mais il est complètement en immersion dans son rôle et bien intégré dans la troupe. D’ailleurs, je suis sûre que le petit « coup de projecteur » qu’il apporte à la troupe par sa présence grâce à sa notoriété  « télévisuelle », rejaillit sur tous et  met finalement en lumière tous les comédiens de la pièce. Ils sont tous bons et ils le méritent bien.
 
Après la représentation, les comédiens viennent saluer les spectateurs. Christophe y est aussi pour échanger quelques mots en toute simplicité avec ceux qui l’attendent dans le hall du théâtre. Sympathique et convivial, il prend le temps pour tous.

J’ai tenté d’en savoir un peu plus sur « le comédien Christophe Barbier » et  sur son rapport avec ce deuxième « métier ». Je n’avais jamais entendu dire qu’il était comédien avant cela. Il a accepté très gentiment  de se prêter au jeu et a répondu aux questions de  Justinteresting.

barbier2.jpg
Cs : Christophe Barbier,  depuis quand faites-vous du théâtre ?

CB : J'ai commencé en 1984, à 17 ans, en jouant le rôle éponyme de Cyrano. Puis j'ai créé en Haute-Savoie, avec une professeur de français et quelques camarades, la compagnie Yilderim.

cs. Vous dirigez apparemment une troupe d'amateurs. Pouvez-vous m’en dire quelques mots

CB : Je dirige depuis 1991 le théâtre de l'Archicube, qui est le théâtre des anciens élèves de l'école normale supérieure de la rue d'Ulm (on appelle archicubes ces anciens élèves). Nous jouons chaque année une pièce avec une douzaine de personnages et deux ou trois pièces avec peu de personnages, pour du théâtre en appartement.

cs : que vous apporte le théâtre par rapport au journalisme ?
CB : C'est mon jardin secret, mon sport, pour des émotions fortes et beaucoup de plaisir. Le théâtre m'aide beaucoup, aussi, quand je suis sur des plateaux de télévision.

CS : Avez-vous un projet proche en matière de théâtre ou peut-être pourquoi pas de cinéma ?
CB : Je joue Art, de Yasmina Reza, dans des représentations privées en appartement. Puis le théâtre de l'Archicube reprendra le Chapeau de Paille d'Italie, d'Eugène Labiche, dans le cadre du festival de Figeac, fin juillet.

Et si vous voulez le voir sur scène, courez vite acheter vos places, il ne vous reste que quelques jours (jusqu’au 16 mars seulement)… car dès lundi prochain, un autre acteur reprendra le rôle. Une bonne soirée sympathique et agréable qui vous met de bonne humeur et vous fait du bien par ces temps difficiles,  pourquoi s'en priver ?
 
Quant à C. Barbier, demain matin, il aura déjà changé de « casquette », nous offrira sa dernière édition toute chaude de l’Express et viendra nous commenter l’actualité politique sur LCI avec le même naturel et le même dynamisme que lorsqu’il joue Feydeau. Beaucoup d’énergie, de l’engagement et du bonheur émanant de toutes ses passions composent le citoyen Barbier…. Surtout ne changez rien Christophe, c’est parfait ainsi.

Chantal Sutton pour Justinteresting
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

pour m'écrire chantalsutton@justinteresting.com
Voir le profil de justinteresting sur le portail Overblog