Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

JUSTINTERESTING

Cinema, Théâtre, Spectacles mais aussi vie quotidienne.... à partir du moment où c'est ..."Justinteresting".

EDITO DE CHRISTIAN BLACHAS …CB NEWS 4 FEVRIER 2008

Le titre de l’édito est « Eradiquer l’effet papillon » et il veut tout dire.

C. Blachas se penche sur le marché publicitaire qui n’avait jamais connu de début d’année aussi catastrophique. De source TNS, la publicité TV sur les trois premières semaines de 2008 aurait baissé de   14 %.
TF1 et M6 reculeraient de 8% chacune mais c’est surtout France Télévisions Publicité qui serait la plus sinistrée : - 27% de baisse ( - 24% pour France 2, - 31% pour France 3 et France 5). Aux questions posées par C.Blachas, certains avanceraient l’idée que le nouveau système de commercialisation à la seconde (baptisé Horizon) mis en place depuis le 1er janvier pourrait être à l’origine de cette baisse. D’autres, en l’occurrence France Télévisions Publicité, préfèrent parler de conjoncture économique défavorable due à l’effet d’annonce de la suppression prochaine de la publicité sur le service public.
 
En dehors des raisons évoquées, C.Blachas pense, pour sa part, que cette baisse publicitaire de janvier qu’il compare à un tsunami, pourrait aussi avoir d’autres causes.
 
En effet, le volume publicitaire du media Radio a baissé sur la même période de – 14 %, et d’autres medias seraient touchés. En dehors de la récession américaine, de la crise des subprimes, des « tornades » sur toutes les bourses, du pouvoir d’achat, C.Blachas dit : « La mondialisation a créé une nouvelle psychose  : l’effet papillon ». Pour lui, le fait qu’un média, par exemple, passe un reportage sur une tempête de neige à Pékin qui aurait bloqué les voyageurs dans les gares pendant deux jours, ajouteraient à la sinistrose ambiante. Il écrit « Je suis navré pour ces pauvres gens, mais franchement, qu’est-ce qu’on en a à battre ». Il ajoute pour appuyer sa théorie sur l’effet papillon : « Avant, on se contentait de surveiller les indicateurs nationaux. Désormais, le moindre petit accroc dans un pays émergent prend une dimension considérable ».Et il regrette que le moindre fait divers à l’autre bout du monde finisse par nous influencer, par saper le moral de tous, par démobiliser les moindres énergies et finalement par ruiner des économies.
 
Sans adhérer totalement à cette théorie (nous avons besoin d’être informés de ce qui se passe dans le monde) je pense personnellement qu’il y a un peu de vrai et que nous ferions bien de nous concentrer sur l’essentiel pour avancer.
 
C.Blachas conclut son édito sur une idée qui me semble intéressante et positive : «C’est d’autant plus dommage qu’il y a des trucs formidables à faire en ce moment. Les crises comme celles que l’on connaît actuellement sont propices à l’innovation, à la créativité, à l’audace ».
Alors, d’accord, éradiquons l’effet papillon……
 
CS
 
 
Pour recevoir dès leur parution les articles de Justinteresting, il suffit d’inscrire votre email dans la case « s’abonner à la newsletter » et de valider en confirmant le mail d’inscription que vous recevrez. Amicalement. CS.
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

pour m'écrire chantalsutton@justinteresting.com
Voir le profil de justinteresting sur le portail Overblog