Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

JUSTINTERESTING

Cinema, Théâtre, Spectacles mais aussi vie quotidienne.... à partir du moment où c'est ..."Justinteresting".

LE RIRE DE MA MERE - Igor Van Dessel

LE RIRE DE MA MERE - Igor Van Dessel

L’histoire : Adrien, timide, n’a pas la vie facile. Bousculé depuis que ses parents sont séparés, il partage son temps entre son père et sa mère. Un jour, il prend conscience d’une douloureuse vérité qui va tout changer, non seulement pour lui, mais également pour toute sa famille. Le jeune garçon se met à jouer dans une pièce de théâtre pour se rapprocher d’une jeune fille dont il est tombé amoureux. Dans cette période difficile, il veut comprendre ce que signifie le fait d’être courageux.

 

Pour leur tout premier film, les coréalisateurs et scénaristes - Colombe Savignac et Pascal Ralite -, oscillent entre comédie déjantée et drame familial. Nous voyons se dérouler l’histoire à travers les yeux d’Adrien (Igor Van Dessel / « L’Echange des princesses »), pré-ado qui réclame encore à sa mère le droit de dormir avec elle.

Sa mère, c’est Marie (formidable Suzanne Clément) qui brûle la vie par les deux bouts. Elle ne s’est pas vraiment remise de sa séparation d’avec son ex-mari et multiplie les aventures, d’ailleurs la scène d’ouverture donne le ton au film. Sa maladie, on ne l’apprendra qu’à travers des filtres, pas de grandes explications émanant d’éminents professeurs de médecine. Ce n’est pas le sujet du film.

Le scénario s’intéresse au jeune garçon qui doit se construire malgré tout, vaincre sa timidité - qui s’amenuise au fur et à mesure que la santé de sa mère décline. C’est un film sur le passage, la transmission.

L’histoire est touchante et donne aux acteurs de très belles scènes à jouer, en particulier les scènes entre Marie et Gabrielle (Sabrina Seyvecou), la belle-mère d’Adrien. Loin de son registre habituel, Pascal Demolon, n’est pas en reste, et compose un rôle de père tout en finesse et en intériorité.

 

« J’ai peur que vous m’oubliiez » déclare Marie à la fin du film, nous, nous ne l’oublierons pas.

 

 

Véronique RB

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

pour m'écrire chantalsutton@justinteresting.com
Voir le profil de justinteresting sur le portail Overblog